Bidonville/Claude Nougaro/1966

325
illustration_zebrock_nougaro 2

Cette chanson adaptation d’un chef-d’oeuvre brésilien signé Baden Powell et Vinicius de Moraes, est l’exacte opposée de celle de Dario Moreno dans « Si tu vas à Rio ». Elle vous fait découvrir l’envers de la carte postale, là où les touristes ne vont pas, là où la pauvreté colle aux guenilles, là où demain ne vaudra guère plus qu’aujourd’hui. Pourtant, si peu que l’on possède, on est toujours ensemble: « J’ai cinq doigts moi aussi, on peut se croire égaux ». Ce rien de fraternité, c’est quand même et déjà un début.

A propos de l'auteur