Les jours meilleurs / Maxime Le Forestier / 1983

148

Paroles : Maxime Le Forestier

Musique : Maxime Le Forestier / Jean-Pierre Sabar

© Éditions Coincidences

Guerre froide et chômage d’un côté, frime et fric de l’autre : les années 80 sont plutôt crispantes. Maxime Le Forestier fait le constat nostalgique d’un échec, celui de sa génération, la tête pleine de rêves. La suite semble lui avoir donné tort. Cependant, le souvenir des utopies des années soixante, quand Bob Dylan chantait The times they are a changin et John Lennon Imagine, reste vivace. Malgré le pouvoir de l’argent et des armes, malgré les désillusions et les reniements, Le Forestier ne renonce pas aux «Jours meilleurs». Passée un peu inaperçue lors de sa parution, cette chanson est remarquable par ses arrangements aux synthétiseurs, qui lui confèrent l’ambiance brumeuse et froide qu’appelle le texte.

A propos de l'auteur